Confinement et Coronavirus : Les 3 conseils du Professeur Marc Henry pour préserver votre santé face au virus.

Confinement et Coronavirus : Les 3 conseils du Professeur Marc Henry pour préserver votre santé face au virus.

Nature Guérisseuse au Grand Rex de Paris Confinement et Coronavirus : Les 3 conseils du Professeur Marc Henry pour préserver votre santé face au virus.
nature-guerisseuse-intervenants-marc-henry

Le Professeur Marc Henry est enseignant-chercheur et professeur à l’université de Strasbourg où il enseigne la chimie, la science des matériaux et la physique quantique.  Ses recherches scientifiques sur l’eau, la chimie moléculaire de l’oxyde de titane et l’application de la théorie quantique à la réactivité chimique des molécules ont donné lieu à plus de cent articles publiés dans des revues scientifiques.


Nature Guérisseuse au Grand Rex à Paris - Colloque sur les médecines de la nature

Intervenant aux côtés de 14 autres experts à “Nature Guérisseuse” le dimanche 4 octobre prochain au Grand Rex de Paris, le scientifique Marc Henry partage avec vous 3 conseils pour préserver votre santé face au virus.


Les 3 conseils du Professeur Marc Henry pour préserver votre santé face au virus.

Le monde est en train de faire face à une épidémie virale de grande ampleur qui au-delà des dégâts humains et psychologiques affecte aussi l’économie dans son ensemble. Depuis le dix-neuvième siècle nous avons appris beaucoup de choses sur les virus et surtout nous disposons de toute une batterie de remèdes – chimiques bien sûr – mais aussi homéopathiques, issus d’une connaissance millénaire des plantes, jusqu’à l’utilisation d’ondes électromagnétiques présentant un bon spectre de fréquence. Pour ce qui me concerne, j’ai comme bagage scientifique 40 ans de recherche en chimie dont 28 dans l’une des plus prestigieuses universités françaises, qui se vante parfois d’être le « Harvard » français. Or, la chimie est une science toute particulière car elle s’intéresse aux transformations de la matière. A ce titre on peut la considérer comme un corps avec un pied fortement ancré dans la physique et l’autre pied tout aussi ancré dans la biologie. Pour un chimiste comme moi, une infection virale est un cas très particulier de transformation de la matière que la connaissance accumulée tout au long des deux siècles précédents permet de comprendre ou d’analyser avec rigueur. Je vais vous donner quelques conseils qui ne dérivent pas d’une étude clinique randomisée en double aveugle avec placebo, mais qui viennent d’une part de ma connaissance des lois qui poussent la matière à se transformer, et d’autre part de multiples discussions avec des médecins de terrain ayant une grande expérience de la maladie hors de tout cadre hospitalo-universitaire.


Conseil N°1

Comprendre ce qu’est un Virus.

Le SARS-CoV-2 fait partie des 1031 virus recensés sur terre qui façonnent en permanence les gènes de tout être vivant pour le pousser à évoluer. Ce monde viral coopère avec les 4-6×1030 bactéries de la même planète dont le rôle est de fabriquer les molécules essentielles de la vie. En gros nous sommes de véritables nids à virus et à bactéries sans lesquels nous ne pourrions vivre et évoluer. Il convient de remettre les choses dans une perspective selon laquelle une infection virale (ou bactérienne) est un signe qu’il faut évoluer ou se transformer suite à un changement de notre environnement extérieur ou de notre corps intérieur. Ce n’est en effet pas le virus ou la bactérie qui pose problème mais plutôt la manière dont le corps va réagir.

C’est donc bien l’entité corps/esprit qui possède la solution au challenge proposé par le virus ou la bactérie. On comprendra aisément que si le corps est soumis en permanence à des carences ou bien agressé par des molécules nocives ou des ondes entrant en résonance avec nos processus vitaux, cela va mal se passer. Si par contre, il est bien entretenu et alimenté, l’infection jouera son rôle, à savoir provoquer une crise (maladie) sans laquelle aucune transformation n’est possible de laquelle on sortira transformés (vivants) après restructuration de notre chimie interne qui nous permettra de survivre dans notre nouvel environnement. Voir la maladie et l’accueillir comme une opportunité potentiellement salvatrice et non mortifère est la première chose à faire, car cela calme l’angoisse et l’anxiété.


Conseil N°2

Boire une eau de qualité.

Boire une eau de bonne qualité, car la restructuration chimique dont je parlais précédemment va générer un grand nombre de déchets qui vont devoir être traités par des fluides (salive, sang, lymphe) en vue d’élimination par d’autres fluides (sueur, urines et même fèces qui sont de l’eau morphogénique). Car ce que j’ai appris durant toutes ces années de recherche, c’est que l’eau est le grand chef d’un orchestre d’un corps composé de 1014 cellules (macrobiote compris) où 99% des molécules constituantes sont des molécules d’eau. En cette période d’épidémie, les conseils prodigués par l’association Natur’Eau Quant basés sur le travail remarquable de Louis-Claude Vincent et Jeanne Rousseau sont plus que jamais d’actualité.

En résumé, il convient d’éviter l’eau du robinet si celle-ci est chlorée.

Buvez une eau peu minéralisée (entre 20 et 50 mg de résidu à sec), légèrement acide (5 < pH < 7) et très légèrement réductrice (22 < rH2 < 28). Regardez bien les étiquettes sur les bouteilles d’eau, toutes ces caractéristiques y figurent. Cela ne signifie pas pour autant qu’il faille se ruer sur les eaux en bouteilles, mais qu’il est peut-être temps d’investir dans un osmoseur, ou à défaut d’utiliser des cartouches filtrantes. Ceux qui disposent d’un osmoseur devront veiller à rétablir une minéralité optimale par ajout de petites quantités de sel et un bon rH2 par ajout de quelques gouttes d’un fluide réducteur légèrement acidifiant (jus de citron, extrait de pépins de pamplemousse, vitamine C, etc.). Pour ce qui concerne la dynamisation, on se rapportera aux conseils donnés dans la plaquette “Quelle eau boire” publiée par l’association Natur’Eau Quant, car le sujet est trop long et complexe pour être exposé ici.


Conseil N°3

Les pouvoirs thérapeutiques de l’eau de mer.

Ne pas oublier les très grandes vertus de l’eau de mer de Quinton. Car si l’eau est le chef d’orchestre et les cellules les musiciens, les minéraux et les vitamines sont les instruments de musique. On sait que beaucoup de personnes infectées par le SARS-CoV-2 perdent le goût ou l’odorat suite à la mobilisation du zinc par le système immunitaire. Or le zinc est un oligoélément indispensable au bon fonctionnement d’un grand nombre d’enzymes qui s’arrêtent de fonctionner dès qu’une carence en zinc se manifeste. Mais là aussi, inutile de vous précipiter sur un complément alimentaire à base de zinc. Amener de manière massive du zinc sous forme de complément alimentaire pourrait stopper les enzymes fonctionnant au cuivre, engendrant d’autres problèmes.

La bonne solution est donc d’apporter tous les minéraux à la fois sous une forme biocompatible afin de ne pas provoquer de déséquilibre. Grâce aux travaux de René Quinton, on sait que l’eau de mer peut remplacer le sang et qu’elle contient donc un dosage optimal de minéraux. Si vous optez pour une prise d’eau de mer vérifiez bien et exigez que le prélèvement en mer soit réalisé selon le protocole très strict établi par René Quinton. On peut bien sûr combiner ce conseil avec le précédent pour reminéraliser et dynamiser son eau osmosée. Si vous envisagez de prendre des ampoules non diluées dans l’eau (isotoniques ou hypertoniques) veillez à prendre auparavant un avis médical car si toucher à l’eau ne pose aucun problème, toucher aux minéraux n’est jamais anodin. Si vous ne connaissez pas de médecin ouvert aux vertus de l’eau de mer de Quinton, vous pouvez commencer par l’isotonique pour voir si vous supportez bien et utiliser de manière occasionnelle l’hypertonique en cas de fatigue ou de suspicion d’infection.


Pour conclure

Pour conclure j’insiste bien sur le fait que suivre les conseils donnés ici ne vous évitera pas d’être infectés et de tomber malade, car l’eau n’est pas un médicament qui s’oppose à quelque chose mais une substance qui donne la vie et facilite l’élimination des toxines et des déchets. En cas d’infection, ces conseils devraient pouvoir minimiser les chances d’être hospitalisé. Grâce à cette protection naturelle procurée par une eau de boisson de haute qualité associée bien évidemment à une nourriture locale de qualité biologique, vous pourrez vivre votre confinement de manière plus harmonieuse et sereine et profiter pleinement de la vie après le dé-confinement car dotés d’anticorps fabriqués suite à l’infection. Portez-vous bien.

Par Le Pr Marc Henry


Actualité

Nature Guérisseuse au Grand Rex à Paris - Colloque sur les médecines de la nature

Retrouvez le Professeur Marc Henry au Grand Rex de Paris le dimanche 4 octobre prochain aux côtés de 14 autres experts. Lors de sa conférence “L’eau possèderait-elle une force curative inédite ?”, il répondra notamment aux questions suivantes ?

Quelles sont les vertus thérapeutiques de l’eau ?
Homéopathie : effet placebo ou médecine à part entière ?
Quelle eau boire ? Quelles sont les eaux à éviter ?
Qu’est-ce qu’une eau de qualité ? Existe-t-il une eau parfaite ?
Comment traiter l’eau pour améliorer notre santé et celle de nos proches ?

Venez vivre une journée incontournable pour reprendre en main votre santé grâce aux pouvoirs thérapeutiques de la nature.


nature-guerisseuse-les-bienfaits-de-la-nature-avec-nature-psycho

Les bienfaits de la nature sur la santé.

La nature et ses médecines extraordinaires seront à l’honneur le dimanche 4 octobre prochain au Grand Rex de Paris.  NATURE ...
Lire la suite…
nature-guerisseuse-communication-animale

Est-il possible de communiquer psychiquement avec les animaux et pourraient-ils nous aider à guérir ? 4 experts répondent !

Dr Thierry Bedossa vétérinaire et comportementaliste Laila del Monte pionnière de la communication intuitive avec les animaux Roch Domerego expert ...
Lire la suite…
nature-guerisseuse-emilie-steinback

Santé et bien-être grâce à la neuro-nutrition. Comment bien nourrir son cerveau ?

Oasis perdue au milieu de l’univers, la Terre, notre maison,  offre à ses habitants une nature généreuse et nourricière. Une ...
Lire la suite…
nature-guerisseuse-medecine-psychedelique

La révolution des médecines psychédéliques.

Olivier Chambon Romuald Leterrier Vincent Verroust Bertand Lebeau Addiction, anxiété, dépression, et si les solutions se trouvaient dans la nature ...
Lire la suite…
Déconfinement : 3 conseils du chercheur et pionnier des huiles essentielles médicinales Pierre Franchomme.

Déconfinement : 3 conseils du chercheur et pionnier des huiles essentielles médicinales Pierre Franchomme.

Pierre Franchomme est un chercheur français, l’une des sommités mondiales et un véritable pionnier dans le domaine des huiles essentielles ...
Lire la suite…
Confinement et Coronavirus Les 5 conseils rythme de vie de la neuroscientifique Émilie Steinbach

Confinement et Coronavirus : Les 5 conseils “Rythme de Vie” de la neuroscientifique Émilie Steinbach

Émilie Steinbach est diplômée de Neurosciences et Neuropsychologie avec une spécialisation en “Neuro-Nutrition”. Elle poursuit sa carrière académique dans le ...
Lire la suite…
Nature Guérisseuse
 

Rejoignez la Nature Guérisseuse

Recevez les dernières informations concernant NATURE GUERISSEUSE et les news exclusives de nos futurs événements

 

 

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Show Buttons
Hide Buttons